infos techniques

Quelques infos techniques et passionnantes


Cela peut paraitre d'une logique désarmante, mais avant de choisir un radiateur ou un sèche serviettes il est bien de vérifier certains points. Bien sur nous sommes dispos par mail ou téléphone pour vous aider à comprendre toutes ces choses bizarres dont nous vous parlons ci-dessous.

Les dessins techniques et les images fournis sur ce site sont indicatifs et peuvent être modifiés à tout moment, pensez-bien à les vérifier ou à nous demander des précisions avant toute commande et toute intervention de préparation chez vous.

Certains de nos fabricants utilisent des techniques de fabrication industrielles et/ou artisanales pour la réalisation de certaines finitions ou patines. Un radiateur ne peut donc toujours être exactement conforme à une photo sur le site internet ou aux images dans les brochures des fabricants.

Exemple : Les finitions GONG et RUSTY chez Eskimo sont obtenues à partir d’oxydation du métal

  • Pour le RUSTY : aléatoires et naturelles chaque radiateur peut présenter des aspérités ou des zones colorées totalement différentes. Le cahier des charge initial est toujours respecté pour que le résultat soit beau mais il reste aléatoire et lié à l’oxydation naturelle de la feuille de métal. Nous avons une banque d’image exhaustive de cette finition à disposition sur demande.
  • Pour les patines GONG : elles sont le fruit du travail d’un intervenant humain qui respectera un cahier des charges précis pour les couleurs mais les zones ne seront jamais les mêmes sur chaque radiateur.

La garantie des fabricants s’applique aux défauts de corrosion sur les matériaux extérieurs seulement si les appareils sont utilisés conformément aux conditions habituelles de l’habitat individuel ou tertiaire, notamment ils ne doivent pas être:

  • soumis à une humidité ambiante intensive et permanente (piscines, etc)
  • nettoyés à l’aide de produits acides pouvant altérer leurs propriétés.

L’unité de mesure de la puissance nécessaire dans une pièce est le WATT. Voici un calcul simple :

  • Pièce à vivre avec une isolation au normes (Salon, Salle à manger, Entrée) : Surface x Hauteur sous plafond x 40 +10% si grande fenêtres = Nombre de Watts nécessaires
  • Chambre : Surface x Hauteur sous plafond x 35 +10% si grande fenêtres = Nombre de Watts nécessaires
  • Salle de Bains : Surface x Hauteur sous plafond x 45 +10% si fenêtre = Nombre de Watts nécessaires

Cette méthode de calcul simple vous donne une idée de la puissance. Contactez-nous pour une calcul précis de vos besoin de puissance par pièce. N’hésitez pas à nous appeler parce que de très nombreux critères peuvent changer la donne et nous saurons vous orienter vers la puissance et le produit adéquat.

Avant de choisir et d'installer un radiateur de chauffage central, il faut être sur de sa comptabilité avec le système existant ou prévu dans le projet :


  • ATTENTION ! VERIFIER SI IL Y A DE LA CORROSION DANS VOTRE INSTALLATION. L'eau utilisée pour l'alimentation du circuit de chauffage ne doit pas être corrosive et les degrés de dureté doivent être compris dans la norme. WorldStyle peut vous fournir un kit de test de l’eau de l’installation si nécessaire afin de vérifier la présence de corrosion ou des anomalies sur la dureté de l’eau ou son aspect qui sont généralement des signes de corrosion. WorldStyle peut également fournir les produits de nettoyage de l’installation et les produits inhibiteurs de corrosion. C’est à l’entreprise responsable de l’installation du matériel d’en faire la demande.
  • le circuit doit être exempt de résidus de métal, de calamine, de graisse et il ne doit pas y avoir de gaz.
  • après un premier remplissage, les corps chauffants ne doivent pas être restés sans eau et avoir été purgés périodiquement.
  • il est conseillé d’utiliser un inhibiteur de corrosion et il devra être compatible avec tous les matériaux présents dans les corps chauffants.
  • si l'on utilise de l'antigel, il devra être compatible avec tous les matériaux des radiateurs et il ne devra jamais être utilisé pur, mais dilué avant d'être introduit dans le circuit.
  • la pression d’exercice des corps chauffants est garantie si elle correspond à la pression maximale d'utilisation courante mentionnée dans les brochures des fabricants (calculée en bar)
  • l‘installateur a pris en compte les risques d’électrolyse, du fait de la présence de plusieurs matériaux dans le circuit et a mis en place les appareils ou produits inhibiteurs nécessaires.
  • l'installation doit avoir été réalisée conformément aux normes, aux notices des fabricants et aux règles de l’art.

Avant la validation de la commande, la pression, le débit et la température de l’eau dans l’installation ont été vérifiés afin de garantir que le radiateur donnera la puissance prévue par rapport au Delta T annoncé sur les brochures techniques du fabricant (généralement Delta T 50°).

Si l’on veut installer un radiateur vertical dans une pièce en bout de ligne dans une installation privée ou au dernier étage d’un immeuble avec un chauffage collectif, il faut vérifier que

  • la température de l’eau qui arrivera au radiateurs sera en adéquation avec le Delta T de la puissance annoncée du radiateur : Delta 50° = 70° (température de l’eau à l’entrée du radiateur) – 20° (température voulue dans la pièce). Si l’eau qui arrive au radiateur est à moins de 65/70° votre installateur doit calculer la déperdition de chaleur et prévoir un radiateur plus grand pour chauffer cette pièce.
  • De même il faut vérifier le débit et la pression de l’arrivée d’eau au radiateur. Si l’eau arrive trop « lentement » le temps qu’elle prend à traverser le radiateur étant plus long, l’échangeur de chaleur va faire son travail et la refroidir trop vite. Au final le radiateur n’est pas alimenté de façon constante par une eau à température constante. Et donc il ne va pas dégager les watts annoncés.
  • Quand on a plusieurs radiateurs dans une installation on doit vérifier l’équilibrage au moment de la mise en eau de l’installation. Le radiateur en bout de ligne dans la chambre du fond doit recevoir la même quantité d’eau et à la même vitesse que celui de la cuisine à côté de la chaudière en début de ligne.
  • Sur une nouvelle installation il faut vérifier qu’il n’y a pas d’entrée d’air qui automatiquement risque de venir se loger en haut des radiateurs verticaux que vous avez choisis et diminuera leur fonctionnement. On purge des radiateurs à la mise en route de l’installation chaque année mais si on doit les purger tout le temps il y a un problème dans l’installation

C’est pourquoi nous vous conseillons que une fois installés, les appareils soient testés en période de chauffe et que la purge, l’équilibrage du système et la vérification des paramètres de chauffe sur chaque radiateur soient réalisés afin d‘éviter une mauvais fonctionnement (puissance réduite) ou des problèmes de cavitation qui endommagerait les corps de chauffe de façon irrémédiable et rapide.

Avant de choisir puis d’installer un radiateur ou sèche-serviettes électrique,
il faut vérifier certains points pour être sur de son positionnement dans la pièce et il faut réfléchir à sa régulation.

Ci-dessous une image donnant les zones de sécurité d’installation à respecter impérativement selon la norme électrique NF C 15-100 pour un radiateur ou sèche serviette électrique ou mixte dans une salle de bains.

zone securite électrique milieu humide

Tous les circuits électriques doivent être protégés par dispositif différentiel 30mA et comporter une liaison de terre même si elle n'est pas utilisée (équipement de classe II).

  • En volume 0 : la zone directe de réception d’eau (que ce soit pour une douche ou une baignoire) - pas de chauffage électrique
  • En volume 1 : La zone de projection d’eau sur une hauteur de 2,25m au dessus du volume 0 - Class II mais en 12V (TBTS Très basse tensions de sécurité) et IPX5 pour douche à jets de nettoyage).
  • En volume 2 : le positionnement classique, autour du volume 1 à une distance de 60cm - Class II et IPX4 (IPX5 pour douche à jets horizontaux ou de nettoyage)

Tous les sèche serviettes électrique ou mixte que nous proposons sur ce site internet sont Class II et IPX4 minimum mais pas TBTS (disponible sur demande pour certains). Certains radiateurs électriques proposés ne sont pas class II donc il faut nous contacter pour vérifier la disponibilité en Class II d’un modèle pour une installation dans une salle de bains et ce avant d’en faire l’acquisition.

La régulation d’un radiateur ou sèche-serviettes électrique

L’avantage d’un radiateur ou d’un sèche serviette électrique est que l’on peut le réguler et le programmer. Un radiateur va être régulé afin de choisir des plages horaires où l’on déterminera une température de confort, quand on est dans la pièce et une autre température mode éco (pendant les absences dans la journée ou la nuit). On aura aussi un mode hors-gel en cas d’absence prolongé du domicile, pendant les vacances.

Radiateurs électriques :

Nous privilégions des régulations déportées afin de permettre de conserver le design du radiateur au mur et la programmation de celui-ci, individuelle ou par zone ou dans tout l’appartement.

Nous utilisons des régulateurs et thermostats en Radio fréquence. Certains de nos produits sont livrés sans « fil pilote » car nos régulations Radio Fréquence offrent les mêmes fonctionnalités de gestion en mode confort, éco ou hors gel selon des plages horaires.

Chacun de nos radiateurs peut donc être équipé d’un récepteur Radio fréquence REA-1C qui sera installé dans le plot électrique dédié au radiateur. Il sera ensuite appairé avec un thermostat d’ambiance programmable RHDRFPRB. IL suffit d’un thermostat par zone donc si vous avez une ou plusieurs pièces (zone) avec plusieurs radiateurs, chacun aura son récepteur mais il n’y aura qu’un thermostat pour gérer la zone.

Nous travaillons également avec la société Deltadore pour vous fournir une régulation plus poussée par zone, puis gérable sur l’ensemble de l’appartement et sur smartphone ou tablette et donc accessible également depuis l’extérieur. Nous contacter avant toute commande pour ce type de régulation qui sera totalement adaptée à vos besoins pour chaque pièce.

Sèche-serviettes et radiateurs sèche-serviettes électriques ou mixtes :

Ils sont équipés de thermostats SKT2:2 qui permettent de choisir un mode « contrôle de la température » ou un mode « contrôle de la puissance ». C’est important car parfois la salle de bains peut déjà être à une température suffisante grâce à un radiateur présent ou la chaleur des pièce avoisinantes mais vous voulez quand même sécher ou chauffer vos serviettes. Ils ont également la fonction marche forcée 2h.

Sur le modèle SOA, proposés sur certains de nos produits WorldStyle Line, nous ne proposons que la régulation de puissance et la marche forcée 2h. C’est un choix technique du fait de la fonction « sèche-serviettes » de ces produits, et non d'une fonction « radiateur sèche-serviettes » qui apporterai également de la chaleur dans la pièce.

Certains sèche-serviettes et radiateurs sèche-serviettes sont également proposés dans une configuration « fil simple caché » ce qui permet de ne plus voir le fil et le rend bien plus élégant mais nécessite l’ajout d’un interrupteur ou d’une régulation. Nous avons 3 types d'interrupteurs/régulateurs disponibles sur demande

  • Mimoo un interrupteur mural on/off simple et élégant dans la même finition que le radiateur
  • Domotic Touch, un boitier mural avec 2 fonctions : thermostat ou marche forcée
  • Récepteur REA-1C et Thermostat d’ambiance programmable pour choisir la température de la salle de bains 24h/24h-7j/7j et pouvoir définir 3 plages horaires de marche forcée quotidienne pour avoir ses serviettes chaude au moment ou l’on sort de la douche, le matin par exemple.

SOYEZ RASSURÉS !!
Nous n’hésiterons pas à vous contacter après chaque commande ou demande de devis reçue
pour valider les options de régulation que vous aurez choisies et vous apporter les conseils nécessaires selon vos besoins.